Venez à la rencontre des plus grands romanciers et auteurs de manga du Japon.

Shinya Tanaka

Auteur solitaire de littérature pure

Né en 1972, Shinya Tanaka commence à écrire des romans à l’âge de 20 ans. Son premier roman, Tsumetai mizu no hitsuji, remporte le 37e prix Shincho pour jeunes auteurs en 2005. En 2008, sa nouvelle intitulée « Sanagi » remporte le 34e prix Kawabata, tandis que son recueil Kireta kusari remporte le 21e prix Mishima. Enfin, il remporte le 146e prix Akutagawa en 2012 avec sa nouvelle « Tomogui ». Shinya Tanaka est une figure de proue de la littérature japonaise pure.

« Tomogui », dans lequel sont abordés les thèmes sensationnels du sexe et de la violence, est un best-seller de la littérature pure, s’étant écoulé au nombre exceptionnel de plus de 200 000 exemplaires. Il y dresse de manière épurée le portrait des désirs primitifs et des actions de l’Homme. En 2013, un an après l’obtention du prix Akutagawa, « Tomogui » est adapté au grand écran. Lors de la 66e édition du festival international du film de Locarno, le film remporte le prix du jury des jeunes ainsi que le prix Boccalino du meilleur réalisateur, obtenant ainsi une reconnaissance internationale.

Shinya Tanaka a su conserver honnêteté et simplicité face à une réussite spectaculaire et l’attention qu’il suscite, ce qui le rapproche des grands auteurs de l’ère Showa. Dès l’enfance, il lit des auteurs de littérature japonaise pure tels que Yasunari Kawabata ou Junichiro Tanizaki. Après le lycée, il n’entre pas à l’université, ne cherche pas d’emploi, et consacre tout son temps à la lecture et à l’écriture. Il écrit chaque jour, sans relâche, ne se levant même pas de son bureau pour assister à un enterrement. Il ne se sert pas d’un ordinateur, mais écrit à la main à l’aide d’un crayon 2B. Aujourd’hui encore, il vit chez sa mère, ne possède pas de téléphone portable et restreint au maximum sa vie sociale.

Ce style de vie, qui consiste à rester chez lui pour lire et écrire, même quand il ne travaille pas sur un roman, pourrait s’apparenter aux phénomènes appelés
« hikikomori » et « NEET » (littéralement,
« personne qui se retire chez soi » et « jeune personne sans étude, emploi ou formation »), véritables problèmes de société au Japon. Cependant, dans le cas de Shinya Tanaka, il s’agit plutôt de l’expression de son zèle à tendre vers la plus grande rigueur vis-à-vis de ses romans, et de la poursuite de sa fierté en tant qu’écrivain. Dans son essai intitulé
« Korekara mo soda » (2012), il parle de lui-même de la manière suivante : « Écrire : c’est là mon seul travail, et le seul que j’aie envie de faire. Je ne prends aucune responsabilité en dehors de l’écriture de mes œuvres. Je ne me sentirais pas capable de vivre s’il en était autrement. »

En 2015, dix ans après ses débuts, il publie Saisho A. En mars de la même année, la Maison d’édition de la Littérature du Peuple en Chine lui discerne le prix annuel du meilleur roman étranger du XXIe siècle, et le sélectionne comme candidat pour le deuxième prix annuel Zou Taofen du meilleur roman étranger. Pour ces deux prix, plusieurs jurys sont formés en fonction du pays et de la langue, qui lisent dans leurs versions originales les œuvres littéraires du pays dont ils ont la charge, avant de les comparer entre elles et de désigner le lauréat. Il ne fait plus aucun doute qu’en Chine également, le talent littéraire de Shinya Tanaka est largement reconnu.

Ses activités créatives florissantes ont beau attirer de plus en plus l’attention, le style de Shinya Tanaka n’en change pas pour autant. De par son isolation totale et ses observations scrupuleuses du monde, il tente d'en révéler les vérités primitives.

Liste des auteurs de Cork

Kotaro Isaka

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Hiromi Ito

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Tom Kawada

(AR3Bros.)

Masahito Soda

(Ten Prism)

Shinya Tanaka

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Keiichiro Hirano

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Norifusa Mita

(Investor Z, Dragon Zakura, Angel Bank, etc.)