Venez à la rencontre des plus grands romanciers et auteurs de manga du Japon.

Keiichiro Hirano

Keiichiro Hirano, ou le dividualisme

Né en 1975, Keiichiro Hirano publie son premier roman en 1998 alors qu’il est encore étudiant. L’Éclipse lui vaut d’être qualifié de « prodige digne d’une réincarnation de Yukio Mishima » par le magazine littéraire Shincho. L’année suivante, il remporte le 120e prix Akutagawa : sa carrière d’écrivain est lancée.

L’Éclipse

Par la suite, il continue à publier régulièrement, mais il est difficile de définir son style littéraire. On peut le diviser en quatre périodes, parallèlement à l’évolution de son œuvre et de ses activités. La première correspond à ses trois premiers romans, L’Éclipse, Conte de la première lune (1999) et Soso (2002), surnommés « les trois romantiques » du fait de la beauté de leur prose romantique et du dynamisme de leur mise en scène du passé. Pendant la deuxième période, il publie des recueils de nouvelles plus contemporaines. Dans sa nouvelle intitulée « Hyokai » (publiée dans le recueil Takasagawa en 2003), il expérimente à travers divers procédés, notamment en racontant une histoire différente sur la page de droite et la page de gauche, ou encore en laissant de larges espaces entre chaque groupe de mots. Puis, à travers son roman Dawn (2009), représentatif de la troisième période, il crée un nouveau concept, celui du dividualisme, par opposition à l’individualisme, une vision inédite de l’Homme en tant qu’être multiple, à la personnalité divisée en plusieurs aspects qui se manifestent ou non en fonction des relations avec les autres. L’auteur vient d’entrer dans sa quatrième période, avec la publication en 2014 du recueil de nouvelles Tomei no meikyu, inspiré de ses observations de notre siècle, qu’il appelle « l’époque des bouleversements ».

Dawn

On ressent dans l’œuvre de l’écrivain, qui fait partie du jury du prix Mishima depuis 2008, l’influence de ses prédécesseurs, Yukio Mishima, Ogai Mori et Junichiro Tanizaki pour ne citer qu’eux. Autre aspect non négligeable de son œuvre : ses liens étroits avec la littérature française et des auteurs tels que Balzac, Baudelaire ou encore Flaubert. Cette influence se retrouve au cœur de Nisshoku, qui se déroule dans la France du Moyen Âge et dont la beauté du texte évoque les poètes symbolistes. L’auteur est directement allé faire des recherches sur place pour Soso, qui se passe aussi à Paris. En raison de sa relation privilégiée avec la France, il est allé y séjourner un an en 2005 en tant qu’ambassadeur de l’Agence pour les affaires culturelles du Japon. Il y est également reconnu en tant qu’auteur, en particulier grâce à la popularité de son roman Conte de la première lune (publié en France en 2001), et a même été nommé chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2014.

Quand on parle de Keiichiro Hirano, on ne peut faire l’impasse sur ses activités au-delà de son travail d’écrivain. Depuis quelques années, il apparaît régulièrement dans des journaux télévisés en tant que commentateur et connait une certaine notoriété en tant que relais d’opinion. Depuis 2008, il écrit une rubrique intitulée « Exposition artistique vue par l’écrivain Keiichiro Hirano » dans le journal Nihon Keizai Shinbun, et en 2014, il est conservateur invité au Musée national de l’art occidental à Tokyo à l’occasion de l’exposition intitulée « L’Appel de l’extraordinaire ». Il a également été membre du jury lors du festival international de la photographie à Higashikawacho. Par ailleurs, la publication en épisodes de son roman Matinee no owarini, à la fois dans le journal et sur internet, vient juste de s’achever.

Le dividualisme, concept qu’il a élaboré, est intimement lié aux activités de l’auteur. À l’évidence, les différentes facettes de sa personnalité se reflètent dans les différentes facettes de sa carrière, et il ne manquera certainement pas d’en révéler de nouvelles dans les années à venir.

Liste des auteurs de Cork

Kotaro Isaka

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Hiromi Ito

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Tom Kawada

(AR3Bros.)

Masahito Soda

(Ten Prism)

Shinya Tanaka

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Keiichiro Hirano

(gestion des droits d’auteur en dehors du Japon uniquement)

Norifusa Mita

(Investor Z, Dragon Zakura, Angel Bank, etc.)